Un bateau « vert » pour le trafic marchande Equateur-Kinshasa

Après la guerre civile en Equateur, la Croix-Rouge et l’African Wildlife Foundation sont en train de reconstruire des maisons et de donner des semences aux villageois.

Le bateau « vert »Source : Radio Okapi.

African Wildlife Foundation, une ONG internationale qui œuvre dans la protection de l’environnement, a inauguré jeudi 22 juillet un nouveau bateau de transport des marchandises. D’après cette organisation, le but principal poursuivi est de transporter des produits agricoles provenant de l’agriculture durable, c’est-à-dire des produits d’une agriculture qui tient compte de l’environnement. Mais aussi de sensibiliser le maximum d’investisseurs à fréquenter la ligne Kinshasa-Equateur et vice-versa.

Le nouveau bateau a une capacité de 250 tonnes des marchandises. Il vient renforcer la flotte de barges commerciales qui exploitent déjà la ligne Equateur-Kinshasa.

Ce bateau « vert », comme on l’appelle, va assurer la ligne Kinshasa-Equateur, précisément dans la zone Maringa-Lopori-Wamba.

Il sera géré dans un premier temps par la Générale de Commerce et de Transports (GECOTRA).

Déjà, son premier voyage est annoncé pour la première semaine du mois d’août 2010.

D’après Charly Fâcheux, Chef des programmes à l’ONG AWF, l’objectif est d’aider les paysans de l’Equateur accroître leur production, dans le développement durable et la protection de l’environnement.
Un souhait partagé également par le gouverneur de la Province de l’Equateur.

Pour Jean Claude Baende, on ne peut pas demander à une population qui meure de faim de protéger la forêt, l’idéal étant d’améliorer d’abord ses conditions de vie.

Lors de l’inauguration de ce bâteau, il a déclaré :
« C’est un bateau qui va servir un peu plus pour la conservation de la nature et il va aider ces populations à évacuer ses produits vers les grands centres de consommation »

Avec le soutien de l’USAID, l’ONG African Wildlife Foundation renforcera la capacité de MB Moise. Une autre barge de trois cents cinquante tonnes lui sera ajoutée pour totaliser six cents tonnes de capacité des marchandises à transporter.

Radio Okapi

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *